ELLE

En prenant le métro à la station St-Paul, j'aperçois une jeune fille asiatique monter dans le même wagon que moi. 
Une jeune japonaise très grande et très mince qui s'asseoit non loin de moi. 
C'est tout de suite son visage qui me fascine. 
Un visage très long, très pâle, les fentes de ses yeux surmontés par de longs cils,  une bouche charnue soulignée par un léger rouge à lèvres.
Je suis hypnotisé par sa beauté, sans comprendre vraiment pourquoi ses traits me touchent à ce point.
Je rêve que je l'aborde, que je lui déclare combien son visage m'attire, m'émerveille, me séduit, m'éblouit, me subjugue.
Je voudrais lui parler, voir ses yeux se lever sur moi, je voudrais découvrir son étonnement et son amusement en m'écoutant lui dire en bégayant "je vous trouve tellement belle", je voudrais oser plonger dans son regard et ne plus jamais le quitter. 
Je rêve que je lui parle.
Je rêve. 
Et je descends tout triste à ma station. 
Le métro l'emporte et s'engouffre dans le tunnel. 
Mais son visage ne disparaît pas et restera longtemps dans mes pensées.